QUE FAIRE À SANTIAGO DE CUBA ?


Le musée Emilio Bacardí

Le musée Emilio Bacardí

C’est la première institution de ce type ouverte à Cuba, en 1899. Son créateur et promoteur est Emilio Bacardí Moreau, premier maire de Santiago de Cuba. Elle abrite de précieuses pièces de la culture précolombienne, de l’art national et de l’histoire cubaine. Parmi ces dernières, divers objets ayant appartenu au Héros National de Cuba, José Martí. Elle possède une importante collection de peintures coloniales, ainsi que des œuvres de la Renaissance espagnole et des pièces de créateurs cubains.


Parc Céspedes et alentours

Parc Céspedes et alentours

La place principale de Santiago de Cuba est un lieu très animé. Dotée d’une architecture qui mêle plusieurs styles, elle est entourée de quelques-uns des bâtiments les plus emblématiques : la Mairie, la Maison Musée de Diego Velázquez, la Cathédrale, l’ancien Club San Carlos et l’hôtel Casa Granda. Elle constitue les fondations de ce qui était initialement, en 1515, la septième ville de l’île, aujourd’hui la deuxième ville la plus importante du pays.


Balcon de Velázquez

Balcon de Velázquez

En janvier 1950 a été approuvé par la Mairie de Santiago de Cuba le projet de construction du « Balcon de Velázquez », en honneur au fondateur de la ville. L’idée était de doter la ville d’un belvédère, qui regrouperait l’histoire des premiers moments de Santiago de Cuba, de son premier rempart de défense, ainsi que de personnalités significatives ayant vécu l’époque de la création de la ville.


Musée du Rhum

Musée du Rhum

Situé dans les emblématiques entrepôts du port, ce musée de Santiago de Cuba abrite l’histoire de la production du rhum à travers cinq salles d’exposition qui présentent des photographies et des objets allant des premières productions de rhum jusqu’à nos jours. En outre, il possède un espace de fûts de vieillissement et expose une série d’étiquettes et de contenants de rhums, allant des anciennes marques aujourd’hui disparues telles que Matusalén et Caribbean Club, jusqu’à d’autres toujours existantes comme le Rhum Santiago ou Caney.


Quartier Tivolí

Quartier Tivolí

Quartier de Santiago de Cuba où se mêlent les mélanges culturels et les échanges ethniques de la nationalité cubaine. Il a vécu un développement urbanistique lors de la Révolution Haïtienne à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle. Il appartient à la mémoire française de cette ville, et constitue un emblème de cette dernière, dont l’histoire est étroitement liée au Tivolí. Aujourd’hui encore, le quartier affiche ce mélange harmonieux entre le culte et le populaire. Des poètes et des troubadours ont fait l’éloge de sa singularité, du caractère ouvert et joyeux de ses habitants, ce qui en fait l’un des principaux points d’attraction touristique de Santiago de Cuba.


Rue-escalier Padre Pico

Rue-escalier Padre Pico

Construite en 1899 sous le règne du Maire Emilio Bacardí et en honneur au prêtre catholique Bernardo del Pico Redín, c’est l’une des rues les plus célèbres de Santiago de Cuba. Elle représente un véritable belvédère naturel et l’une des portes du quartier du Tivolí. Elle compte 52 marches regroupées en 13 blocs de 4 marches chacun et 12 paliers de repos.


Port de Santiago de Cuba

Port de Santiago de Cuba

Il a été construit en 1494, au moment du deuxième voyage de Christophe Colomb sur l’île. Lors de sa création, il a reçu le nom de Puerto de Rey (Port du Roi) et c’est de là qu’est parti, des années plus tard (1516), Hernán Cortés à la conquête du Mexique. À la fin du XVIIIe siècle, a débuté la construction des quais et des jetées avec un caractère industriel.


Musée du Carnaval

Musée du Carnaval

Le Musée du Carnaval a été inauguré en juin 1983 et recueille les différentes étapes de cette manifestation populaire qui, au mois de juin, remplit la ville de musique et de danse. Cette institution expose des maquettes de chars, des trophées, des costumes, des capes, des décorations de rue, ainsi que des instruments de musique des principaux groupes ayant participé aux fêtes : cabildo carabalí, tumba francesa et conga santiaguera.


Place Dolores

Place Dolores

C’est l’un des endroits les plus fréquentés du Centre Historique. Des maisons de l’époque coloniale abritent aux alentours plusieurs restaurants et la Taberna de Dolores. Le bâtiment le plus significatif, l’ancienne église de Dolores, a été transformé en une magnifique salle de concerts, aujourd’hui siège de l’Orchestre Symphonique d’Orient, et également siège du Festival International des Chœurs de Santiago de Cuba, qui se déroule tous les deux ans au mois de novembre.


Place de Marte

Place de Marte

C’est l’un des lieux les plus centraux de la ville, construit à la fin du XVIIIe siècle. La place est un hommage à l’indépendance de Cuba. C’est l’un des endroits préférés des habitants de Santiago. Aux alentours se trouvent des institutions comme l’Iris Jazz Club, les hôtels Rex et Libertad, ou le Patio Los Dos abuelos, ce dernier étant consacré à la musique traditionnelle.


Caserne de Moncada

Caserne de Moncada

Cette caserne militaire est entrée dans l’histoire après l’assaut d’un groupe de jeunes dirigé par Fidel Castro. Ceux-ci avaient pour objectif de prendre l’enclave puis de se diriger vers les montagnes de Santiago de Cuba pour entamer la lutte contre la dictature de Fulgencio Batista. Aujourd’hui, elle abrite la « Ciudad Escolar 26 de Julio » et dans l’une de ses pièces se trouve un musée qui expose des éléments des événements qui s’y sont déroulés le 26 juillet 1953.


Plaza de la Revolución

Plaza de la Revolución

Située à l’entrée de la ville de Santiago de Cuba, elle est considérée comme l’œuvre monumentale la plus importante du XXe siècle réalisée dans la ville. En honneur au héros Antonio Maceo, y est érigée la statue la plus haute du pays avec 16 mètres de hauteur, œuvre du sculpteur originaire Santiago de Cuba Alberto Lezcay. À l’intérieur, à travers la technique de l’holographie, est présentée une collection d’objets ayant appartenus au Titan de Bronze.


Théâtre Heredia

Théâtre Heredia

C’est le centre culturel le plus important de Santiago de Cuba. Cette institution est spécialisée dans la programmation, l’organisation et la promotion de spectacles artistiques, d’expositions, de festivals, de congrès, de conventions, de conférences et autres événements. Elle constitue le siège du Salon International du Commerce EXPOCARIBE, ainsi que l’un des sièges du Festival des Caraïbes, communément connu sous le nom de Fête du Feu.


Sanctuaire de la Vierge de la Charité d’El Cobre

Sanctuaire de la Vierge de la Charité d’El Cobre

Lieu de culte à la Sainte Patronne de Cuba. Cet endroit emblématique à la périphérie de Santiago de Cuba est un lieu de pèlerinage pour une grande partie des cubains. On y rend hommage à la Sainte Patronne de Cuba et il a été visité par les trois derniers Papes de l’Église Catholique, qui ont prononcé la Sainte Messe dans le sanctuaire.


Château San Pedro de la Roca (El Morro)

Château San Pedro de la Roca (El Morro)

Construction militaire historique à l’entrée de la baie de Santiago de Cuba déclarée Patrimoine de l’Humanité. Centre névralgique de la vieille ville, cette belle place est un lieu de rencontre aussi bien pour les habitants que pour les visiteurs. Située sur le côté de l’Église de la Soledad, elle permet d’emprunter différentes voies à travers des artères populaires comme la rue República, le boulevard ou la célèbre Calle de los Cines.


La Colline de Saint Jean

La Colline de Saint Jean

Ensemble historique dédié aux guerres d’indépendance. À la périphérie de la ville de Santiago de Cuba se trouve ce parc historique qui abrite une grande partie de l’histoire indépendantiste de la région, notamment les moments de la guerre Hispano-Cubaine-Nord-américaine à la fin du XIXe siècle.


Cayo Granma

Cayo Granma

Situé à l’entrée de la baie de Santiago de Cuba, Cayo Granma est une petite île et une colonie de pêcheurs. Elle se distingue par l’architecture particulière de ses maisons, ainsi que par ses traditions.


La Grande Pierre

La Grande Pierre

Magnifique paysage naturel dans la Sierra Maestra. L’un des plus hauts points de la Sierra Maestra, qui se distingue par l’impressionnant monolithe qui la couronne. L’ascension jusqu’à la cime offre une magnifique opportunité d’observer la richesse naturelle de la cordillère de l’Est de Cuba, avec de nombreuses espèces de flore et de faune, dont beaucoup sont endémiques de la région. Par temps dégagé, la cime offre une vue magnifique sur les côtes d’Haïti ainsi que sur la mer des Caraïbes.


Jardin Botanique Ave del Paraíso

Jardin Botanique Ave del Paraíso

Importante réserve d’espèces endémiques de l’Est de Cuba. Située dans la Sierra de la Gran Piedra, elle rassemble plusieurs centaines d’espèces végétales, dont 222 espèces de fougères, 352 espèces d’orchidées, des eucalyptus, des pins, des cyprès et une grande variété d’arbres fruitiers, ainsi que la plante qui a donné son nom à cet endroit. En montant ses 459 marches, le visiteur arrive à un belvédère naturel, où il jouira d’une vue panoramique sur la côte Sud-Est, d’une beauté unique.


Vestiges des plantations de café

Vestiges des plantations de café

Paysage archéologique déclaré Patrimoine de l’Humanité. Les paysages archéologiques des premières plantations de café du Sud-Est de Cuba ont été déclarés Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco en l’an 2000 car ils sont une preuve unique d’une forme pionnière de l’agriculture sur un terrain escarpé.


Tumba francesa

Tumba francesa

Symbole des héritages culturels franco-haïtiens et Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité. La Tumba Francesa « La Caridad de Oriente », a été déclarée Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité en novembre 2003. C’est un espace culturel récréatif, dont les origines remontent au XIXe siècle. Dans ce mode d’expression artistique, les esclaves africains ont fusionné leurs rythmes avec les danses françaises des Caraïbes. La Tumba Francesa conserve d’authentiques instruments de musique, des danses, des sons et des chants des ancêtres, ainsi que les coutumes culinaires, les statuts et les préceptes spirituels d’origine. Ses tambours, fabriqués par des mains africaines, ont plus d’un siècle.


Holguín

Holguín

La troisième ville la plus habitée de Cuba est riche en histoires, culture et paysages naturels.


Maison de la trova

Maison de la trova

Distance: 2 Km

La Casa de la Trova José « Pepe » Sánchez a pour mission de maintenir, de diffuser et de porter aux quatre coins du monde la musique troubadouresque et traditionnelle cubaine. Dans ce lieu sont présentés des groupes de musique et des formations musicales de petite taille. C’est le cadre du Festival International de la Trova « Pepe Sánchez », qui se déroule chaque année au mois de septembre, dans la ville.


Cimetière Santa Ifigenia

Cimetière Santa Ifigenia

Distance: 11.4 Km

Le cimetière de Sainte Ifigenia est le deuxième plus grand du pays et l’un des lieux de passage obligé à Santiago de Cuba. Dans la nécropole reposent les dépouilles d’une grande partie des leaders indépendantistes cubains, dont ceux du Héros National de Cuba, José Martí, et du leader de la Révolution Cubaine, Fidel Castro.


JUSQU’À-20%

BÉNÉFICIEZ DU MEILLEUR TARIF EN RÉSERVANT SUR MELIA.COM

NOUS VOUS GARANTISSONS DES REMISES SUPÉRIEURES PAR RAPPORT À TOUT AUTRE SITE

JE VEUX PARTICIPER À MELIÁ REWARDS>

NEWSLETTER MELIÁ CUBA

Épargnez avec nos offres et promotions. Inscrivez-vous dès maintenant !

Voir dernier bulletin>

Paradisus Resorts By Meliá
Meliá Hotels & Resorts
Sol Hotels & Resorts
Tryp Hotels
Club Meliá Cuba
Programme Melia Rewards
Vertical Response